Pages Navigation Menu

Projets pédagogiques innovants en CAP « Agent Qualité de l’Eau »

Différents projets pédagogiques innovants sont menés chaque année avec les élèves du CAP Agent Qualité de l’Eau sur le cycle de formation :

 

 

L’Homme a un besoin moyen au niveau mondial de 20 à 50 litres d’eau par jour (alimentation, hygiène, etc.). Une personne dans un pays dit industrialisé et développé consomme 5 à 10 fois plus d’eau que dans un pays dit en voie de développement. Plus d’un milliard de personnes restent exclues d’un approvisionnement en eau (essentiellement en Asie et en Afrique) alors que 2,6 milliards n’ont pas de service d’assainissement. En 2006, 22 000 personnes sont décédées chaque jour pour avoir consommé de l’eau non potable dans des conditions d’insalubrité indescriptibles…-
Le manque d’accès à l’eau potable est de loin la principale cause de mortalité dans le monde.
Le projet proposé aux élèves est d’étudier et réaliser un système de potabilisation d’eau de pluie mobile, pouvant être installé à MADAGASCAR où l’eau potable est un problème important.

Le débit est une grandeur fondamentale du traitement de l’eau. Elle permet de déterminer, en connaissant les concentrations des paramètres à traiter, les flux massiques de pollution à traiter. L’Agent de La Qualité de l’eau est souvent confronté dans le cadre le de ces fonction à effectuer des mesure de débits.
Le projet proposé aux élèves est de construire un système simple de type » canal déversoir » afin d’effectuer des mesures fiables et de s’approprier cette notion de débit. Ce système sera également comparé à un autre type de mesure de débit de type « rotamètre ».

 

Une grande partie de la population mondiale a un accès difficile à des ressources en eau potable en quantité mais aussi en qualité. Cela entraine chaque année de nombreux décès dus à des maladies hydriques.
Le projet proposé aux élèves est de les sensibiliser à cette problématique. Ils vont construire un système expérimental simple utilisant une énergie renouvelable, le soleil, pour produire de l’eau potable : un « distillateur solaire ».

 

Habituellement, la turbidité, causée par les matières en suspension dans l’eau, est éliminée en traitant l’eau avec des produits chimiques relativement coûteux pour des populations ayant peu de ressources.
Le projet proposé aux élèves est d’effectuer une synthèse des recherches menées sur une alternative naturelle et peu coûteuse qui pourrait être utilisée par des pays de la zone intertropicale. Enfin ils testeront l’efficacité du réactif naturel.

Objectifs :
– Réaliser l’installation d’une fontaine réfrigérante avec un système de filtration à double cartouche
– Distribuer de l’eau potable fraîche pour l’atelier maintenance et labo « Agent Qualité de l’eau »
– Réaliser des travaux Pratiques de  « Maintenance » sur un système de filtration avec by-pass
– Étudier le circuit frigorifique d’une fontaine réfrigérante (les échanges thermiques).

L’aquaponie associe l’élevage de poissons (aquaculture) à l’hydroponie (culture de plante par de l’eau enrichie en matières minérales). Les élèves de 1ère année ont construit un bassin d’aquaponie où les déjections des poissons servent d’engrais pour le végétal. Ils effectuent également les analyses de l’eau  et suivent notamment l’évolution du taux des composés azotés.

Le projet a été présenté en avril 2016 au forum des formations professionnelles de Cambaie.